Les fantômes de la duchesse

Alors qu’il vient de renoncer à se marier avec une femme superficielle et manipulatrice, Olivier Le Guellec décide de s’offrir un week-end en solitaire, au cours duquel il va visiter le château de La Roche-Guyon. C’est ici qu’il va retrouver la trace d’Alexandrine-Charlotte de Rohan-Chabot mariée en 1780 à son oncle, le Duc de La Rochefoucauld, à l’âge de 15 ans. Désenchantée, elle parvint malgré tout à se faire une place à la cour de Versailles grâce à sa grande beauté et son esprit des plus fins. Mais à peine avait-elle apprivoisé ce monde, que la Révolution française la projeta dans une époque incertaine, lui faisant connaître des épisodes tragiques. Sa rencontre avec William Short, assistant personnel de Thomas Jefferson, lui permit de traverser cette période en maîtresse passionnée. Ils s’écrivirent durant des années, offrant à l’Histoire un témoignage essentiel sur ces temps sombres pour la noblesse. Obsédé par cette grande aristocrate, Olivier Le Guellec reviendra hanter les couloirs du château la nuit, en toute illégalité, cherchant à comprendre les sentiments étranges qu’il ressent pour cette inconnue, morte presque deux ans plus tôt. Dans les dédales de la Roche-Guyon, seul au milieu des portraits et des bruits inquiétants, propres aux vieilles bâtisses, il trouvera les réponses à ses questions, qui lui apparaîtront bouleversantes.  

Mathieu Vervisch, roman historique, le lien pour se le procurer

Ce roman jongle entre présent et passé, ce qui m’a beaucoup plu, car on trouve une sorte de ressemblance entre les deux atmosphères sans que l’histoire et le contexte soit le même. L’auteur a glissé beaucoup de métaphores dans les descriptions ( ce qui personnellement me plaît beaucoup ) mais si vous n’aimez pas les longues descriptions, il va être assez difficile pour vous de suivre l’histoire. La partie que j’ai préférée est celle qui se passe au temps de l’Ancien Régime, bien que la partie au présent me plaise, et moi qui suis fane d’histoire, j’ai adoré suivre les faits historiques de l’époque, les secrets de l’histoire. Je me sentais comme « privilégiée » de connaître certains détails que l’auteur décrivait avec passion. Les derniers paragraphes du livre m’ont le plus touché car j’ai compris tout le sens de l’histoire grâce à ces trois phrases ( sans spoiler ) qui m’ont fait réfléchir plusieurs jours avant que je ne réussisse à comprendre la en quelque sorte  » morale » de l’histoire.

En bref, c’est un roman qui m’a beaucoup plu, alternant entre passé et présent, assez émotionnel que vous devez à tout prix lire si vous aimez la période de la Révolution et les romans historiques !

Ma note :

4/5, un véritable coup de coeur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s